La myopie et l’astigmatisme

myopieL’astigmatisme est un défaut de l’oeil où la cornée est ovale au lieu d’être ronde. De ce fait, si vous êtes astigmate, vous aurez une vision déformée, dédoublée, floue et imprécise. Par exemple vous éprouverez des difficultés à faire la différence entre des lettres comme le P ou le F ou encore le B ou le R.
L’astigmatisme se corrige très bien grâce à des lunettes, à des lentilles souples ou rigides et à l’intervention chirurgicale qui se pratique régulièrement pour des sujets astigmates. De plus, la myopie peut s’ajouter et ainsi accumuler les deux anomalies.La myopie est due à un oeil trop long. De ce fait, la vision de loin devient floue bien que la vision de près reste nette. C’est pour cela qu’un sujet myope peut donc lire sans lunette. Plusieurs signes démontrent que vous êtes peut être atteint de cette anomalie : par exemple, si vous plissez les yeux pour réussir à distinguer un objet au loin ou encore si vous ne reconnaissez pas un ami en le croisant dans la rue.

Comment se mesure la myopie?

La myopie peut se mesurer soit en dioptries pour chiffrer la correction nécessaire soit en dixièmes pour chiffrer l’acuité visuelle. La dioptrie correspond à la puissance d’un verre correcteur et c’est le chiffre négatif qui est indiqué sur votre ordonnance. Les dixièmes correspondent à la taille des lettres vues au loin. Plus les lettres deviennent petites plus les dixièmes augmentent. Il existe plusieurs myopies différentes : la plus faible (entre -1 et -3 dioptries) la moyenne (entre -3 et -6 dioptries) et la forte. On détecte également une myopie très rare qui atteint les -20 dioptries.

La myopie peut être détectée très tôt chez l’enfant. En effet, l’enfant éprouvera des difficultés pour lire de loin : par exemple, il se rapprochera de ses cahiers ou de la télévision.
Tous ces signes sont des symptômes de la myopie et plus elle est sévère plus le texte doit être rapproché.

Comment se corrige la myopie?

Toute la correction de la myopie repose sur la convergence des rayons lumineux vers la rétine. Il existe donc trois types de correction :

– les verres correcteurs. Si votre correction est forte, alors votre verre devient lourd et épais. En effet, le verre est fin au centre mais épais au bord. Il vous est donc recommandé de choisir de petites montures et d’amincir votre verre correcteur.
– les lentilles de contact souples ou rigides. Grâce à ce dispositif, l’acuité visuelle est améliorée et le champ visuel devient important. Le port de lentilles provoque plus d’aisance et de confort mais vous oblige à entretenir une hygiène irréprochable. Il existe plusieurs types de lentilles. Parmi les lentilles souples on y trouve les journalières (à jeter tous les jours), les hebdomadaires (toutes les semaines), les bi-mensuelles (toutes les deux semaines), les mensuelles (à changer tous les mois) et les lentilles rigides se changent moins souvent, beaucoup sont bi-annuelles, annuelles ou plus encore.
– l’intervention chirurgicale. Cela consiste à mettre en place un implant à l’intérieur de l’oeil ou à une simple intervention, au laser, de la cornée pour retrouver une vision nette et ainsi ne plus porter de lunettes ou de lentilles.

En savoir plus sur les troubles de la vue >>