La Presbytie

Qu’est ce que la Presbytie?

presbytieLa presbytie est un trouble de la vision qui apparaît généralement chez les individus de 40 à 45 ans. Chez les enfants et les jeunes adultes, le cristallin, qui est une sorte de lentille naturelle de l’œil, peut sans problème se contracter afin d’augmenter son pouvoir de réfraction pour reconstituer une image nette des objets lointains comme des objets proches. Avec l’âge, le cristallin durcit et n’est plus à même de se contracter correctement. Cela entraîne une vision plus floue sur les objets proches. Ce durcissement du cristallin commence donc vers les 40 ans et atteint son paroxysme vers 65 ans. Passé cet âge, la presbytie finit généralement par se stabiliser. Il faut noter qu’il s’agit d’un phénomène naturel qui ne peut être évité.

L’intensité de la presbytie se mesure en dioptries. Il s’agit d’une unité de mesure qui détermine la capacité de réfraction de l’œil. Cette unité permet donc de calculer le degré de correction des verres ou des lentilles. La presbytie évoluant de façon relativement similaire chez tous les individus, elle se chiffre entre +0,50 dioptrie à 45 ans et +3 dioptries après 60 ans.

Comment mesure-t-on la presbytie?

La presbytie se corrige à l’aide de verres sphériques convexes de puissance positive, contrairement à la myopie qui nécessite des verres de puissance négative par exemple. Il faut aussi prendre en compte la distance de travail, distance à laquelle l’individu tient son livre. Le verre aura ainsi une correction plus faible si la personne tient son livre à 50 centimètres de ses yeux, par rapport à quelqu’un qui le tient à seulement 30 centimètres.

Les symptômes de la presbytie sont familiers à la plupart des personnes de plus de 45 ans. Au début, vous remarquez qu’après avoir lu pendant quelques temps, les mots deviennent flous. Lire de petits caractères devient de plus en plus ardu, jusqu’à devenir totalement impossible. Vous pouvez vous rendre compte que tenir votre livre plus loin de vous ainsi qu’une plus grande luminosité aide à la lecture, mais passé un certain cap, ce n’est plus suffisant.

La presbytie peut entraîner une fatigue oculaire ainsi que des maux de tête si elle n’est pas traitée. Il vaut donc mieux ne pas retarder le moment de porter des lunettes pour ne pas surmener l’œil inutilement.

Comment corrige-t-on la presbytie?

Il existe plusieurs solutions pour corriger la vue des personnes presbytes.

La première étant bien évidemment les lunettes.

Dans ce cas, trois choix s’offrent à vous : les verres unifocaux, les verres à double foyer et les verres progressifs. Les verres unifocaux présentent la même puissance sur toute leur surface. C’est une bonne solution d’appoint quand vous ne portez vos lunettes que pour lire et c’est aussi la moins coûteuse mais elle présente les désavantages de ne pas vous permettre de voir de loin et d’avoir la même puissance pour chaque œil alors que ceux-ci ont rarement besoin de la même correction.

Les verres à double foyer permettent quant à eux de pouvoir voir de près et de loin avec la même paire de lunettes. Ils possèdent par contre une démarcation nette entre les deux parties distinctes qui gêne certaines personnes.

Enfin les verres progressifs suivent le même principe que les verres à double foyer mais sans la démarcation. En effet, la puissance des verres varie progressivement de haut en bas afin de permettre une vision nette quel que soit la distance de l’objet.

Les lentilles de contact progressives sont une autre solution de correction. Fonctionnant sur le même principe que les verres progressifs, elles sont toutefois beaucoup moins utilisées car elles nécessitent un long temps d’adaptation et demandent de faire des compromis en termes de vision.

Enfin, la troisième solution est le traitement au laser. Dans ce cas, on modifie la courbure de la cornée afin de la rendre multifocale, comme des verres progressifs. Ce traitement nécessite une étude soigneuse et approfondie de l’œil car chaque traitement diffère selon les besoins des individus.

  En savoir plus sur les troubles de la vue >>